samedi 15 octobre 2011

Un enfant comme projet de couple ?

Je suis de retour. Désolée pour mon mutisme des dernières semaines, j'ai été très occupée pour des raisons personnelles. Mais me revoilà. Mieux vaut tard que jamais, dit-on.

Récemment, plusieurs changements sont survenus dans ma vie. Mon couple s'est dissout et j'ai eu beaucoup de temps pour réfléchir aux raisons pour lesquelles les couples ne durent pas toujours aussi longtemps qu'on ne l'aurait cru à prime abord.

Une des raisons, je crois, qui fait en sorte que les couples restent heureux ensemble c'est qu'ils sont productifs, ils ont des projets communs et travaillent en équipe. Je me suis rendue à l'évidence, mon couple n'avait plus aucun projet commun. Nous vaquions chacun à nos occupations, mais ne construisions plus rien ensemble. C'est là où j'ai eu un flash: "C'est dans des moments comme ça que certains doivent se dire, chéri, pourquoi n'aurions-nous pas un enfant!?"

C'est vrai qu'avoir un enfant, c'est un projet en soi. Un projet de vie. Ça demande beaucoup de motivation, ça occupe, il n'y a plus jamais de moments morts. Ceci dit, dans mon cas, puisque je n'en veux pas, ce n'était pas une option. Mais pendant une seconde, j'ai compris les gens qui ont des enfants peut-être pas par désoeuvrement, mais par manque de projet avec leur conjoint.

Alors j'ai eu la frousse. Est-ce que les couples childfree manqueraient de projet de vie ?

Un article que j'ai lu il y a quelques mois parle du plus haut taux de divorce chez les couples "childless" que chez ceux qui ont des enfants.
(...)childfree couples divorce more often than couples who have at least one child, according to researchers, despite numerous studies that indicate marital happiness plummets in the first year or two after the birth of a child and sometimes never quite recoups.   
(...)"People assume children are the glue that holds a marriage together, which really isn't true. Kids are huge stressors. Despite that, there is a strong motive to stay together. The childfree don't have that motive so there's no reason to stay together if it's not working." 
Comme je refuse de généraliser, je ne crois pas nécessairement que les childfree soient des gens plus volages que les gens qui ont des enfants. Par contre, dans la recherche que j'ai faite pour mon documentaire, la plupart des femmes que j'ai rencontrées me disent que leur désir de liberté est une des raisons principales pour lesquelles elles ne souhaitent pas avoir d'enfant. Ce désir de liberté peut-il être une arme à deux tranchants ? 

Personnellement, je suis une personne qui déteste la routine et les contraintes et adore les changements et mener une vie trépidante. J'en arrive donc à la conclusion que je ne trouverai peut-être jamais le prince charmant qui saura me garder intéressée jusqu'à mes vieux jours. Est-ce triste ? Pas nécessairement.

Pour le moment, je m'amuse bien et je vous tiendrai au courant de mes aventures de célibataire childfree... si anecdote il y a. On me dit d'ailleurs que ce sera difficile à mon âge de rencontrer des gens qui comme moi ne veulent pas d'enfant... ou qui n'en ont pas. 

À suivre !

PS: Pour éviter la confusion, ce billet est un questionnement quant à la durée de vie du couple. Je ne suis ni malheureuse en tant que nouvelle célibataire, ni à la recherche de l'âme soeur à ce moment-ci, ni défaitiste quant à ce que l'avenir me réserve. J'ai voulu que ce billet soit un questionnement par rapport à un article que j'ai lu et que je cite avec des exemples personnels et non une façon de me lamenter sur mon propre sort. Je suis désolée si ce n'était pas tout à fait clair :)