lundi 15 avril 2013

"Reasons my son is crying"

Melissa Maya Falkenberg  a écrit un superbe billet sur le site d'Urbania à propos du Tumblr "Reasons my son is crying".

Pour ceux qui ne l'auraient pas vu passer, le concept est simple. Un père s'amuse à partager des photos de son fils qui pleure, et, sous chacune d'entre elles, il écrit une courte phrase : la raison pour laquelle il s'est mis à pleurer.

Exemples :
Je ne l'ai pas laissé manger de la boue.

Les bottes de son frère ne lui font pas.

J'ai fermé la porte du réfrigérateur.

J'ai cassé un fromage en deux.

Etc.
Je n'avais pas entendu parler de ce phénomène - que voulez-vous je n'ai pas "assez" d'amis parents sur FB pour me faire connaître tous les trucs adorables (ouin... genre) que font les enfants...

M'enfin. J'ai lu l'article d'Urbania, j'ai été sur le Tumblr et me suis vraiment demandé "c'est drôle, ça?" Moi, ça me rappelle plutôt pourquoi je n'ai pas et ne veux pas d'enfants. Les crisettes pour tout, je comprends que ça fait partie du développement de l'enfant, mais d'encourager ces crisettes question d'avoir du matériel pour un blogue... Pas tant.

Bref, un autre rappel que je ne suis pas comme tout le monde, quoi.

1 commentaire:

Ingrid a dit...

Bonjour,
Moi je trouve ce tumblr plutôt drôle. Peut-être parce que j'ai deux enfants... La vie de ce père doit être bien plus rigolote depuis qu'il fait ce blogue parce que ça lui permet de prendre les choses avec humour et distance. De l'humour il en faut pour supporter la vie parfois pathétique de parents. Un enfant qui pleure beaucoup c'est vraiment très difficile pour les parents. J'ai moi même un tumblr où je raconte mes nuits hallucinantes de maman et ça m'amuse beaucoup. Au lieu de pleurer j'en ris et ça m'aide à survivre, tout simplement.
Alors non, ce petit garçon qui pleure n'est pas à plaindre, au contraire. L'amour que son père lui porte transparait clairement et à voir sa vie de petit garçon et l'attention qu'il a de ses parents il fait partie des enfants très chanceux. Je suis certaine qu'il prendra cela avec humour plus tard car ses parents doivent avoir trouvé là un moyen d'être plus sereins face à ses pleurs.
Enfin, j'aurais tant de choses à vous dire par rapport à votre blogue mais le commentaire serait trop long! En gros : je suis d'accord avec vous : trop de pression de la sociétè pour devenir mère, c'est exact. Mais vous n'imaginez pas les pressions que nous les mères nous recevons pour être parfaites. Votre post et l'article d'Urbania en est un exemple justement. Je n'ai pas toujours été maman et je vous comprends à 100% , je ne voulais pas d'enfants avant d'en avoir mais vous, vous ne pouvez pas avoir idée de ce que c'est que d'être jugée en permanence au sujet de l'éducation de vos enfants... Nous sommes regardées par tous, conseillées, culpabilisées, jugées... Je pense clairement que dire "Je ne veux pas d'enfants" est un acte plus facile aujourd'hui que de dire "Je veux des enfants et je suis une mère comme cela".
Bonne continuation cependant car votre prise de position est importante aussi.
Au plaisir.