jeudi 3 mai 2012

Le déni de grossesse

Le déni de grossesse se définit comme le fait pour une femme enceinte de ne pas avoir conscience de l’être. Faute de cette conscience, le ventre ne grossit pas et la grossesse passe généralement inaperçue de l'entourage. La femme ne prête pas attention aux mouvements du bébé. L’aménorrhée caractéristique de la grossesse peut même faire défaut. L’enfant, qui pèse presque toujours un poids classique à la naissance, se loge en fait en position debout, dans un utérus resté à la verticale, près de la colonne vertébrale.
(Source: Wikipédia) 

Ce phénomène me fascine, m'étonne et me fait même un peu peur.

Est-ce que ça pourrait m'arriver, moi qui ne veux absolument jamais être enceinte et qui prends toutes les précautions pour ne pas l'être, moi qui à chaque mois suis fière de dire à mon amoureux "Tu ne seras pas papa!", pourrais-je un jour être assez en déni que je refuserais même de croire que je suis enceinte?

Diantre! Ne jamais sous-estimer la force du déni!

Mais alors dans de tels cas, que fait-on? Si pendant toute la grossesse, on continue à avoir nos règles, on n'a aucun symptôme d'être enceinte et qu'on ne prend que peu de poids, on ne peut apprendre notre condition que lors de l'accouchement... un peu tard pour avorter. Situation difficile pour quelqu'un qui ne souhaite pas avoir d'enfant et qui n'est toutefois pas assez déséquilibré pour vouloir tuer son nouveau-né. Reste l'adoption... 

Mais voilà, une des raisons pour lesquelles je ne souhaite pas avoir d'enfant est qu'accoucher ne m'intéresse absolument pas... Je n'en suis même pas curieuse. Ça m'a l'air désagréable à la puissant mille. Croire qu'il existe une infime chance que je puisse accoucher sans l'avoir voulu, voilà une pensée terrifiante digne d'un film d'horreur des années 70!

Je sais, je sais, il n'y a eu que peu de cas de déni de grossesse par le monde, mais ces femmes n'étaient pas nécessairement folles à lier non plus. Fermez les lumières et imaginez-moi avec une lampe de poche sous le menton dire d'une voix lugubre: "Ça peut donc arriver..."

Voilà, arrêtons momentanément de frissonner en regardant ce petit numéro de Family Guy à ce sujet... Vaut mieux en rire qu'en pleurer!

8 commentaires:

Egogramme a dit...

Pour moi, la découverte de sa grossesse au moment de l'accouchement est une des
plus grandes violences que peut vivre une femme qui ne souhaite pas(/plus) d'enfants.

Je conseille les liens suivant pour plus d'infos :

Conférence d'une heure par une psychologue clinicienne qui a étudié la question et a rencontré plusieurs cas de déni de grossesse parmi ses patientes. Elle en a parlé avec beaucoup de clarté et de non-jugement. Comme elle le dit si bien, le déni de grossesse attaque les idéaux forts (de la société) autour de la mère et de la maternité.
http://www.yapaka.be/professionnels/audio/le-deni-de-grossesse-enregistrement-de-la-conference

Livre lié à cette conférence:
http://www.yapaka.be/sites/yapaka.be/files/publication/TA_Deni_grossesse.pdf

Egogramme a dit...

Merci pour la vidéo !

Mél@nie a dit...

Je connais personnellement un cas de déni de grossesse. Un choc pour tous, y compris le nouveau-né...

Mariposa a dit...

Un très beau film à voir sur cette question mais aussi et surtout sur celle de l'accouchement sous X c'est "La brindille" : http://www.lefigaro.fr/cinema/2011/09/20/03002-20110920ARTFIG00555-la-brindille.php

LM a dit...

Vivre un déni fait aussi partie de mes craintes... Espérons que ça ne m'arrivera jamais, sinon bonjour la cata...

Audrey Lucas a dit...

Un de mes pires cauchemars!

Magali a dit...

Cela me terrifie aussi... Parfois j'en parle à mon compagnon... Je lui dis "Tu te rends compte, je me suiciderais si ca devait m'arriver !!". Bon peut-être pas. C'est difficile de se projeter. Mais accoucher alors qu'on ne sait pas qu'on est enceinte... C'est une des pires choses qui puissent arriver je pense, d'autant plus quand on ne veut pas d'enfant. Moi aussi je pense à ça et je me dis qu'un déni de grossesse pourrait m'arriver "plus facilement" justement parce que je ne désire pas d'enfant et que je pense que mon cerveau serait capable de me cacher tous les signes de la maternité.

Sosso a dit...

J'ai vu 'La Brindille' un très beau film français sur Youtube sur ce sujet. Excellents acteurs et ça se termine avec une note d'espoir. Personnellement, il m'a beaucoup touché.