samedi 5 novembre 2011

Des enfants trop bruyants

Il semblerait que certaines personnes soient encore plus intolérantes au bruit que moi. En effet, en Angleterre, une plainte a été portée contre un enfant de 4 ans trop bruyant. Ses parents pourraient même devoir payer une amende de 5 000 £ (plus de 8 000 $) si le bruit ne cesse pas. 





Voici l'histoire complète (en anglais.)

Je suis d'accord avec le principe que des enfants, ça ne peut pas être sage comme une image 24 heures sur 24. Ceci dit, il y a quand même des limites.

Je cite en exemple mes voisins préférés.

À côté de chez moi, il y a une famille de cons. Je vous dresse le portrait: un couple dans le début trentaine, habillés comme la chienne à Jacques, les cheveux continuellement gras, la voix rauque de trop fumer. Ils ont passé l'été entier dans leur cour, à gueuler, avec une paire de jumeaux d'un peu plus de deux ans qui crient continuellement, pas juste les enfants, les parents aussi ! Bien évidemment, je les ai pris en grippe. Mais plus grippée que ça, c'est la pneumonie.

À chaque fois que je rentre chez moi, les enfants de la voisine sortent et c'est la crise. Quand c'est pas un, c'est l'autre, mais généralement, ils se relaient et font tout un concert pendant une quinzaine de minutes. Et que font les parents? Rien. Ils les regardent brailler, les bras croisés, une cigarette au bec.

Un certain samedi après-midi, alors que j'étais tranquillement assise dans mon salon, les fenêtres bien fermées, concentrée à écrire un texte, j'entends un pigeon roucouler. Il roucoule, roucoule, roucoule. Ça n'arrête plus. Je commence à me poser des questions sur l'étanchéité de mes fenêtres supposément insonorisées quand je me rends compte que ce n'est pas un pigeon qui fait tout ce vacarme, mais le papa des jumeaux. Il tient ses gamins par la main et sautent tous trois dans une petite piscine pour enfants et c'est lui qui hurle "rou, rou, rou, rou, rou!" à plein poumons. Pour-quoi? Ça a bien dû durer une demi-heure.

Quelques semaines plus tard, je rentre chez moi et passant devant leur clôture, j'entends une espèce de son de scie mécanique et le rire des jumeaux. Je comprends que c'est leur nouveau jouet, que je n'ai pas vu, mais seulement entendu. Je commence à me poser de sérieuses questions quant à la santé mentale des parents. Ceux-là ont certainement dû faire l'école buissonnière lors des cours prénataux parce qu'on dirait que dès qu'ils sont face à un choix, ils prennent systématiquement le mauvais.

Autre exemple. L'été dernier, les parents ont acheté à leurs petits morveux un jeu de base-ball. Je ne l'ai pas vu, seulement entendu. J'imagine que c'est une patente sur laquelle est posée une balle qui est projetée vers le joueur après une série de bips stridents. Voyez le topo: je suis encore une fois assise tranquille dans mon salon quand soudain: BIP... BIP... BIP... BIP-BIP-BIP-BIP! Clac! Et ça recommence comme ça 100-150 fois? De quoi vouloir tuer. Rien ne m'agresse plus que des sons stridents répétitifs et ils peuvent jouer à ce jeu-là pendant 2 heures... à raison de 4 fois par jour.

Il me vient des rages meurtrières!!

Comme quoi, une partie de moi comprend très bien le voisin qui a fait une plainte de son pour l'enfant qui hurlait. Oui, y a des sons de vie normaux. En bas de chez moi, vit un couple avec un enfant de 2 ans et un nouveau-né. Je les ADORE. Ils sont gentils, respectueux, calmes. Bref, le contraire total de mes voisins si dérangeants. Et oui, parfois, j'entends le petit pleurer, mais c'est normal. Ça dure quelques minutes, c'est tout. Des fois aussi, je l'entends rire. C'est cute. Et ça ne dure que quelques minutes. Il y a des sons de vie normaux, y a aussi des criss d'épais qui sont bruyants et qui élèvent leurs enfants pour être comme eux: des criss de cons. Ça y est, je l'ai dit, bon.

5 commentaires:

Anonyme a dit...

Oui, ça me rappelle chaque fois pourquoi je n'en veux pas. Un couple sur le palier d'en face qui ont une fille et un garçon plus jeune. lorsqu'ils étaient petits, le garçon se mettait chaque fois à hurler à pleins poumons dès qu'ils sortaient de l'appartement. Je me suis demandée si c'était culturel, on parle tant des enfants rois (surtout les garçons) dans les pays méditerranéens. Mes voisins sont libanais. J'ai vécu à Rome 1 an et je n'ai rien remarqué, au contraire, je les trouvais plus disciplinés que chez nous. Un jour j'ai dit dans l'ascenseur à ma mère qu'ils n'éduquent pas leurs enfants et comme c'est un vieil immeuble on entend tout partout. je pense qu'ils ont entendus car le père me jetait un regard mauvais depuis lors. Je pense que certains parents trouvent leurs enfants tellement merveilleux qu'ils pensent que tout le monde doit en profiter.

Nikky a dit...

Un enfant n'est pas supposé être bruyant au point d'irriter à ce point un voisin. Le problème vient souvent des parents qui n'applique aucune discipline ou qui sont extrêmement tolérants au bruit.

Personnellement, nous ne tolérons pas que notre fille crie (inutilement, bien sûr). Je parle ici de vrais cris.

Cela dit, il y a des cas où c'est inévitable, par exemple, un enfant autiste.

geraldine a dit...

C'est vrai que certains enfants sont plus bruyants que d'autres. Des bébés qui pleurent nuit et jour pendant les 6 premiers mois, ça se peut. Merci au ciel, ce n'est pas ce que j'ai eu, parce que j'aurais regretté mon choix! Mes deux gamines ne sont pas les plus tranquilles, mais au moins, je fais des efforts pour qu'on ne dépasse pas les bornes. Mais si y'a un truc que je ne supporte pas, c'est les parents qui semblent immunisés au bruit et qui laissent l'enfant tapager à outrance en public ou à la maison sans se soucier des autres. Dans le bus, dans le train, dans un immeuble à logements, c'est à l'adulte d'expliquer à l'enfant que des fois, il faut baisser le volume. S'il y a des enfants sages et d'autres moins, il y a aussi des parents responsables et malheureusement d'autres vraiment cons!

Anonyme a dit...

En même temps des fois, je ris intérieurement (mon petit côté sadique?)quand je vois une mère ou des parents dans le magasin avec leur gosse qui hurle et se roule par terre(en général à la caisse où il y a des bonbons). C'est désagréable comme son mais les parents ont généralement l'air de coupables. je ne pense pas qu'on faisait ça, de toutes façons on avait vite compris que c'était le moyen sûr de ne rien obtenir.

Marna a dit...

Bonjour,
En train d'écrire un message à la gloire des sons enfantins, je découvre votre blog avec plaisir. Vos cons de voisins auront au moins eu le mérite de me faire rire !