jeudi 28 avril 2011

Un vote childfree? Quels sont les partis pro-famille?

En ce temps d'élections fédérales canadiennes, je ne peux m'empêcher de songer à tous ceux d'entre nous qui sommes childfree. Quel parti représente le mieux les non-parents et pourquoi? 

Ce billet se veut une analyse très sommaire par une non-experte politique des différentes plateformes électorales des divers grands partis ayant comme critère leur prise de position familiale.

Voter childfree ou ne pas voter childfree, là est la question qui, je l'espère, ouvrira un grand débat.
  • Bon, commençons par une évidence. Ce n'est pas le Parti CONservateur qui nous représentent le mieux. Ils sont pro-famille, anti-avortement, et en plus, ils sabrent dans les arts et la culture depuis maintenant plusieurs années, empêchant beaucoup d'artistes d'obtenir le financement nécassaire pour leur oeuvre. C'est d'ailleurs mon cas avec Maman? Non merci!

  • Ensuite, le Parti libéral du Canada s'affiche également pro-famille. Ce qui n'est pas mauvais en soi, mais lorsqu'on est childfree, on ne se sent pas trop concerné. Surtout en voyant de gigantesques affiches (que je n'arrive pas à retrouver sur Internet, mais que j'aurais donc dû prendre en photo...) montrant deux choix. Du côté gauche un avion militaire, du côté droit une petite famille. À côté de la petite famille, il y a une petit boîte cochée. Signé, Parti libéral du Canada. En effet, je préfère qu'on investisse dans la procréation que dans la destruction militaire... mais j'aimerais encore mieux un troisième choix.

  • Le NPD (le Nouveau parti démocratique) se montre aussi très pro-famille. En effet sa plateforme électorale a comme premier objectif: "Donner du répit aux familles" en améliorant les congés parentaux et facilitant l'accès aux garderies, entre autres.

  • Le Bloc québécois remporte quant à lui la palme pro-famille avec rien de moins que 195 mentions du mot "famille" dans sa plateforme électorale. Je tenterai de résumer ce que j'en ai compris en disant qu'en tant que parti séparatiste, ils veulent que le Québec garde tous les avantages familiaux qu'il possède déjà. "Au sein du Canada, le Québec fait figure de leader en matière de soutien aux familles. L’appui financier aux parents est plus généreux et les familles québécoises bénéficient d’avantages qui n’ont pas d’équivalent dans les provinces canadiennes."

  • La plateforme du Parti vert quant à elle, aborde beaucoup moins la thématique familiale que les autres grands partis. En effet, il n'y a que deux mentions du mot famille dans leur plateforme et seulement dans le contexte de favoriser le télétravail (ce qui pourrait d'ailleurs intéresser les parents.) Comme quoi pour être cohérent avec le fait d'être écolo, il ne faudrait pas être démesurément nataliste.
Je n'ai mentionné ici que les plus gros partis, il y a toujours les 5 candidats du Marijuana Party, les 62 candidats Rhinocéros, les 70 candidats Communistes, etc., mais une analyse poussée de tous les partis canadiens m'aurait pris des semaines et rappelons-le, je ne suis qu'une jeune femme intéressée par la politique et non une experte en la matière.

Reste ensuite l'option du vote anarchiste qui serait d'annuler carrément son vote. Ou bien de créer son propre parti, tiens, pourquoi pas le Parti childfree du Canada?

Pour tout vous avouer, j'avais l'intention de voter NPD. Mais en analysant de plus près ces plateformes (chose que je ne fais pas rigoureusement à chaque élection), je me rends compte que mes valeurs concordent davantage avec celles du Parti vert. Surprenant ce qu'on peut trouver en lisant un peu...

Et vous? Votre vote sera-t-il childfree? Stratégique pour éviter que Harper ne revienne au pouvoir? Anarchiste? Rhinocéros? Annulerez-vous votre vote? 

Je suis curieuse de lire vos réponses.

Mais surtout, j'espère que vous irez tous voter lundi le 2 mai 2011 !

11 commentaires:

remba1925 a dit...

Alors, je ne suis pas québécoise, et loin de moi l'idée de vous donnez de quelconques conseils en matière politique,
Mais en vous lisant, et notamment en vous voyant égréner les diverses mesures prévues pour les familles dans les différents programmes, il me vient une idée qui de prime abord peut paraître complétement alambiquée, mais qui mérite peut être quelque intérêt :
Il y a mesure et mesure pour les familles, certaines ont pour but avoué ou pire encore pour conséquence plus "sournoise" de renvoyer les mères au foyer, en les cantonnant dans ce seul rôle, il s'agit bien sur de beaucoup de mesures conservatrices, qui parfois se présentent comme une "avancée", ainsi en France je dois être une des seules huluberlus à considérer que le congé parental de 6mois pour le premier et trois ans à partir du deuxième, offert (sous condition) par les allocations familiales en principe à tout parent mais en pratique surtout pris par les mamans a marqué un net recul de la place sociale de la femme notamment dans le milieu professionnel (et en plus perso je ne pense pas que ça présente un réel intérêt pour les enfants)
Je trouve que parfois les écolos "intégristes" (je ne sais pas si au québec vous en avez aussi..) on également nuit à cette image de la femme notamment avec leurs combats sur l'allaitement maternel "obligatoire", l'accouchement à la maison, etc etc
(le télétravail en fait partie aussi)
bref toutes ces mesures n'ont qu'une seule conséquence voulue ou non, ramener l'image de la femme exclusivement ou quasi exclusivement à celle d'une mère,
ce n'est bon pour aucune femme qu'elle ait ou pas des enfants,

Il y a d'autres mesures, qui paraxodalement, et c'est là que vous allez peut être trouver ma réflexion alambiquée, alors qu'elles sont prises pour les familles profitent également par ricochet à celles qui n'ont pas ou ne veulent pas d'enfant,
Ce sont par exemple toutes les mesures prises pour faciliter la garde des enfants notamment, ces mesures permettent aux femmes de pouvoir avoir une place et un statut social autre que celui d'une mère
Les femmes seront vues alors, parce que les mesures sociales le leur permettent et sans sacrifice extrème (parce qu'il est dramatique parfois que la décision ou pas d'avoir un enfant ne soit prise qu'en fonction de considération matérielles), comme autre chose qu'une mère,
Et tout ce qui peut faire prendre conscience de la valeur d'une femme autrement que dans un rôle dans lequel certains veulent les cantonner ne peut que faire avancer les choses, et ça pour tout le monde, que l'on veuille ou non des enfants,
Bon je vous avais prévenu que ma réflexion était alambiquée (lol)mais ne trouvez vous pas qu'elle peut être à examiner

Magenta Baribeau a dit...

Je suis d'accord avec vous. D'ailleurs, je suis en faveur d'investir davantage en garderies et en éducation (deux trucs qui touchent les enfants et les familles).

Toutefois les mesures pro-famille de beaucoup de partis incluent aussi des exemptions de taxes (autant lorsqu'on achète une maison que les des impôts annuels) pour gens ayant des enfants et à la fin, je ne crois pas que ce soit juste. Les gens seuls et les couples sans enfants finissent par payer pour ceux qui font le choix d'avoir des enfants et là, ça m'apparaît illogique.

Je ne crois pas que personne ne fasse des enfants pour avoir un crédit d'impôt, alors je trouve que ce n'est qu'une mesure facile pour mettre l'opinion publique de son côté...

Magenta Baribeau a dit...

Par contre, je ne vois pas le télétravail comme une façon d'asservir les femmes. J'ai télé-travaillé sans avoir d'enfants et j'ai adoré. Je connais beaucoup de parents qui aiment pouvoir travailler à la maison et donc être près de leurs enfants, ce qui inclut autant les hommes que les femmes.

Ian a dit...

Le bourrage de crâne pour l'allaitement maternel ou l'accouchement à la maison n'est pas le fruit des écolos (ces pratiques ayant à mon avis peu de conséquences positives sur l'environnnement) mais des adeptes du "tout naturel" (je ne sais pas comment les appeler). Il me semble important de distinguer ces deux mouvements même s'ils se recoupent parfois.

Magenta Baribeau a dit...

Ian: tout à fait. C'est tellement rétrograde que ça pourrait être conservateur!

Anonyme a dit...

L'allaitement et le respect de la femme lors de l'accouchement ne sont pas "rétrogrades". Si ca semble une mode, c'est qu'il s'agit d'un retour de balancier : il y a eu trop de lobbying (préparations commerciales pour nourrissons) et d'ingérence médicale par le passé. C'est aux femmes à faire leurs choix, comme pour l'avortement. Ce n'est pas grano d'accoucher naturellement et encore moins d'allaiter : c'est juste naturel.

Caroline

Magenta Baribeau a dit...

L'allaitement en tant que tel n'est en effet nullement rétrograde, mais je parle ici de la pression que subissent les femmes pour allaiter.

Isabelle N. de Jesuisfeministe.com le dit très bien dans son excellent billet "Les Ayatollahs de l'allaitement" : http://www.jesuisfeministe.com/?p=1240

remba1925 a dit...

Ian : désolé effectivement c'est le terme que je cherchais en parlant d'"écolo intégristes", je ne met bien sur pas tous les écolos dans le même sac,
Magenta : effectivement,je n'avais vu le télétravail que par rapport aux exemples autour de moi, il faut dire qu'il n'est pas si répandu que cela en France,
Pour les taxes je suis d'accord avec vous,
Caroline : je partage l'opinion de Magenta, ce ne sont pas ces pratiques qui sont rétrogrades (j'ai moi même allaité)chacun est libre de faire ce qu'il veut, c'est l'espèce de lobbying qui a l'air de vous dire que vous êtes une mère indigne si vous n'allaitez pas votre enfant minimum deux ans...

Anonyme a dit...

Comme j'ai dit, si ca parait être exagéré, c'est qu'il s'agit d'un retour du balancier. Dans qq années, espérons-le, l'équilibre sera de retour. Les femmes auront plus de ressources pour allaiter et celles qui choisiront de ne pas le faire assumeront complètement.

C'est quand je lis ceci (dans les commentaires de l'article) : "La ligue La Leche n’est pour moi que le symptome d’un terrorisme machiste qui aimerait mieux que les femmes restent à la maison.", c'est là qu'on réalise que certains voient un complot machiste partout.

Le lobbying des compagnies de préparation est 100 fois plus fort que celui de La Leche...

Pour ne pas être rétrogrades, les femmes doivent faire ce qu'elles veulent, mais assumer. :)

Caroline

Anonyme a dit...

Ne pas évoquer la famille pour un parti, quel qu'il soit, révèle presque du suicide politique. Je pense que les politiciens n'ont pas vraiment le choix, peu importe s'ils veulent des enfants ou non, de parler de ce qu'ils comptent faire pour les parents, pour leurs enfants, dans leur plateforme électorale. Selon moi, cela peut permettre de montrer que le programme de leur parti, lors de leur campagne électorale, a de la rigueur, entre autres. Si un parti politique n'a rien à proposer aux familles, disons que ça passe mal et la plateforme électorale peut sembler incomplète, voire broche à foin. Ainsi, ça peut enlever de la crédibilité au parti, mais la principale raison (soyons lucides) ;), ça peut bien sûr enlever des votes! Alors voilà, je le vois comme ça.

De mon côté, ayant toujours été indépendantiste, j'irai voter pour le Bloc Québécois, bien qu'objectivement, je trouve que le NPD offre un programme intéressant et je trouve que ce sont eux qui ont fait la meilleure campagne cette fois.

Concernant l'idée (très) hypothétique d'un parti childfree ou promouvant la dénatalité? Et bien, je dirais pourquoi pas, même s'il paraît évident que ça risquerait de provoquer un tollé! Cependant, cet hypothétique parti, afin qu'il puisse devenir une option intéressante, devra offrir plusieurs avenues dans son programme, qu'il ne focalise pas uniquement sur les gens childfree, mais qu'il aille dans l'ensemble de cette cause en essayant de penser à tout le monde, incluant même les parents. Évidemment, si ce parti existait et voulait se montrer crédible, une plateforme complète idéalement comprenant environnement, santé, éducation, etc. serait de mise. Par conséquent, même dans ce cas, je pense qu'il serait pratiquement impossible d'épargner la famille ou du moins, les enfants dans le programme... ne serait-ce qu'un peu.

Annie

agnès a dit...

"Ce n'est pas grano d'accoucher naturellement et encore moins d'allaiter : c'est juste naturel." je cite Anonyme.
L'électricité n'a rien de naturel. Entendons nous beaucoup de gens de la Leche League qui veulent vivre à la bougie et aller chercer l'eau à la source?
Le naturel c'est très mignon mais ça peut aussi être très asservissant.
Agnès