jeudi 21 avril 2011

Ryanair offrira dès l'automne des vols childfree

Mon précédent billet à propos des zones sans enfant dans les avions a provoqué un grand tollé. Nombre de personnes se sont montrées outrées par ce concept. Eh bien, il semblerait que Ryanair ne soit pas des vôtres, chers gens outrés, et dès l'automne 2011, ils offriront quelques vols entiers sans enfants (en plus des vols réguliers.)

(Photo provenant de ce blog.)
Coûteront-ils plus chers? Offriront-ils des films XXX ou une section rencontres? (Je blague, je blague!) Nul ne le saura avant octobre. Mais il faut croire qu'il y ait finalement un marché pour la chose.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire le communiqué de presse de Ryanair à ce sujet (an anglais.)

J'apprécie particulièrement la phrase du porte-parole de Ryanair disant: "Nous aimons tous nos propres enfants, mais nous préférons quand même éviter d'être près des petits monstres d'autrui." Comme quoi, même les parents l'admettent, c'est pas tous les enfants qui sont facile à tolérer (surtout pendant 8 heures dans une grosse boîte de sardines volante.)

Certaines sources américaines semblent toutefois croire que ce pourrait être un poisson d'avril, puisque ce communiqué a été diffusé... le 1er avril. Cependant, Ryanair n'a pas voulu réagir sur cette hypothèse. Nous devrons certainement attendre l'automne pour voir si c'est vrai.

10 commentaires:

Anonyme a dit...

C'est de la discrimination pure et simple. On se croirait dans un système d'apparteid ou aux USA dans les années 50... BANNIR est une solution rétrograde. Je remplecerais plutôt cette mesure haineuse par |Vol interdit aux parents imbéciles| qui pourrait s'appliquer aussi dans les restaurants. Les controvenants seraient exposés à des amendes et à un bannissement. J'appliquerait aussi cette mesure aux gens obèses qui prennent deux places et empietent dans ton espace, aux personnes quétaines et fatiguantes qui parlent comme des vrais pies ou qui sont toujours debout et aux gens qui puent (Vivez l'expérience Toronto-Milano à-côté de quelqu'un qui s'est pas lavé depuis un mois et vous comprendrez)

Magenta Baribeau a dit...

Je crois qu'il faut plutôt voir ceci à l'inverse. Les enfants ne sont pas "bannis" des vols. Il y aura plutôt simplement quelques (et j'imagine peu fréquents) vols sans enfants.

À l'époque, la même chose existait avec des vols non-fumeurs...

Anonyme a dit...

Je préférerais des vols sans obèses, sans quétaines et sans gens qui puent... Mais ça, ça serait immoral... Alors pk les vols sans enfants??? Quelle belle question de philo!!! Entk j'espère que le monde s'imagine pas des vols sans enfant vers Orlando ou Punta Canada...

Anonyme a dit...

Bah très honnêtement si j'ai le choix, je prendrais un vol sans enfant. Je ne vais pas jouer les outrées pour faire style, je suis tolérante.
Je suis sûre que ça va marcher et que même des parents prendront ces vols.

Cath a dit...

Magenta, c'est un poisson d'avril je pense, enfin c'est ce que j'ai vu sur le web et la date du communiqué est au... 1er avril :-)

Magenta Baribeau a dit...

Cath: tiens, peut-être. Je n'y avais pas songé. Ça bat amplement mon propre poisson d'avril ;)

Étrange, si tel est le cas, qu'une grosse compagnie d'aviation envoie ce communiqué de presse...

Midinette a dit...

1er avril ou pas, Ryan Air est coutumier des effets d'annonce, c'est juste pour faire parler d'eux et faire de la pub ;) (ils ont déjà lancé les toilettes payantes dans l'avion et l'avion sans siège avec tout le monde debout !)

Cela dit... même si je comprends parfaitement qu'un enfant qui hurle pendant un vol en avion, c'est insupportable (je prends bientôt l'avion avec mon bébé et ca me stresse de me demander comment il va se comporter lol), je trouve ca déplacé d'interdire certains vols aux enfants ;)

Magenta Baribeau a dit...

Midinette: je crois qu'il faut voir ceci à l'inverse.

Un autre choix est offert. Lorsque la cigarette était permise dans les restaurants, certains restaurants ont fait le choix d'être entièrement non-fumeurs. Certains fumeurs se sont sentis brimés et n'y sont pas allés. D'autres ont aimé l'initiative et ont appuyé ces restaurants.

Puisque nous sommes dans une société capitaliste où les choix qui nous sont offerts sont multiples, je dis: "Pourquoi pas?" Un choix de plus.

Si un restaurant ouvrait ses portes et s'appelait "Blondes" et n'acceptait aucune brunette, je rirais un bon coup et je n'irais pas. C'est tout.

On vit dans une société où dès qu'un interdit apparaît, on veut absolument y aller.

Quoi? Des bars gais où les femmes ne sont pas admises? Je veux y aller! Quoi un bar pour black seulement? Je veux y aller! Quoi, un vol sans enfant? Je veux y aller avec mes 3 poupons! Etc.

Je crois qu'il faut aussi apprendre à ne pas vouloir ce qu'on nous interdit... mais oui, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin.

Midinette a dit...

Ben c'est pas le fait de vouloir ce qui est interdit, je vois ça plus comme de la ségrégation... à une époque plein d'endroits étaient interdits aux noirs par exemple ;) héhéhé !

Enfin bon de toute façon, ne nous emballons pas, comme je disais Ryan Air, c'est leur spécialité ce genre de coup médiatique :D

Anonyme a dit...

Si on prends l'avion c'est parce qu'on est obligé pour voyager... c'est pas parce qu'on a envie d'aller dans l'interdit?