vendredi 11 mars 2011

Faires des enfants pour notre caisse de retraite?

Un ami de la blogosphère, auteur du très intéressant blogue Maudit français a tout récemment publié le billet que je me propose d'écrire depuis longtemps et repousse toujours à plus tard (les finances, l'économie et tout ce tralala emmerde au plus profond l'anticapitaliste que je suis), soit une réponse à la sempiternelle réplique de certains natalistes aux childfree: "Mais qui va payer pour ta retraite?"

Je vous invite à lire son billet: La retraite aux marmots, vraiment, je n'aurais pu dire mieux.

On m'a a quelques reprises dit cette phrase clé: "Mais voyons, faut avoir des enfants. Avoir des enfants, c'est assurer un avenir au Québec. C'est prévenir la disparition du français. C'est aussi approvisionner notre fonds de retraite!"

Et je vous réponds: Qui d'entre vous a eu des enfants par souci économique? Qui fait un enfant par souveraineté? Qui a décidé de procréer pour que le Québec, le Canada, la race humaine ne disparaisse pas? Franchement, on fait des enfants par désir d'avoir des enfants, parce qu'on aime ça. Parce qu'on sent un désir de devenir parent! On ne fait pas des petits parce qu'on veut qu'après avoir changé leurs couches, ils changent les nôtre! C'est quoi, ce raisonnement?

Personnellement, je ne suis pas dénataliste. Je ne souhaite pas que tout le monde cesse de faire des bébés. Je n'en veux tout simplement pas dans ma maison. C'est pourquoi quand on me dit: "Mais il faut faire des enfants parce que ci, ça, ça..." Je réponds: Non merci. Je n'ai pas de devoir de procréation. Merci, bonsoir.

2 commentaires:

remba1925 a dit...

Tout à fait d'accord, on ne fait pas d'enfant pour des raisons économiques, je confirme,
je ne suis pas naïve je sais que certains couples ont parfois ce genre de calcul (du style le petit troisième pour profiter de tous les avantages que cela procure en France),
mais je ne pense pas que ça soit la majorité (du moins je l'espère)
Quant à l'argument de vous dire que ce sont nos enfants qui paieront vos retraites,vous pourrez répondre que d'un autre coté vous avez financé les congés maternité des autres (dont les miens lol), et que ça ça s'appelle la solidarité pour que chacun puisse avoir le droit de faire ses propres choix sans être bloqué ni poussé pour des raisons bassement économiques,
Je précise que je n'ai pas lu l'article que vous citez mais à la limite il m'importe peu car vraiment l'argument n'a même pas lieu d'être,
il est ridicule d'avoir une vision du monde antinataliste, mais il est tout aussi ridicule de vouloir "obliger" les gens à faire des enfants quelque soit la raison avancée (économique ou autre),
le monde ne va pas s'écrouler si tous ceux qui veulent des enfants en ont le nombre qu'ils veulent (contrairement à ce que soutiennent certains antinataliste "intégriste"..) mais il ne va pas non plus s'écrouler si certains assume leur choix de ne pas avoir d'enfants,

Ian a dit...

Remba : L'article n'a peut-être pas lieu d'être pour toi parce que l'argument te paraît absurde, mais il y a malheureusement beaucoup de personnes qui le trouvent valide et l'utilisent. J'ai d'ailleurs écrit ce billet en réaction à un commentaire de ce genre de la part d'un lecteur.