dimanche 13 février 2011

Plus de couples canadiens sans enfants qu'avec!

Réjouissez-vous, chers amis childfree, nous ne sommes vraiment pas seuls!
"Le centre de recherche a constaté que le nombre de couples canadiens sans enfants dépasse maintenant celui des couples avec enfants."
Source: http://actualites.ca.msn.com/national/cp-article.aspx?cp-documentid=25823461
Et nous aurons prochainement de nouveaux chiffres puisque ceci se base sur le recensement de 2006. Nous verrons bien ce que le recensement de 2011 aura à nous dire.

Alors avec ces chiffres, plus de raisons de rester dans l'ombre et de ne pas oser dire fièrement que nous ne souhaitons pas procréer. Nous sommes maintenant, la majorité!


Certains choisirons certainement de voir ceci comme un problème démographique et financier. Moi, je préfère voir l'envers de la médaille et penser que c'est un grand pas vers le droit des femmes d'être acceptées à part entière même si elles n'ont pas d'enfant et que ça ne peut pas non plus nuire à la planète.


Je vous donne donc une mission: la prochaine fois que quelqu'un vous pose la question: "C'est pour quand?" "Veux-tu avoir des enfants?" répondez fièrement: "Non, je n'en aurai pas et je ne suis pas une extra-terrestre, plus de la moitié des couples canadiens sont comme moi!" Et vlan, dans les dents!

4 commentaires:

Anonyme a dit...

ralala! Si seulement ça pouvait être la même chose en France, ce serait le PARADIS!!!!!!

Moi j'ai beau proclamer que je n'en veux pas, ils sont boucher de chez boucher! (mais siii! tu en voudras)
bien sur vous savez mieux que moi ce que je veux!

Anonyme a dit...

Attention on confond ménages sans enfants et le fait de ne pas avoir d'enfant.
Le taux synthétique de fécondité est à la hausse au Québec, il est passe de 1,5 à 1,65 enfant par femme.
Si le nombre de ménages sans enfants est à la hausse, c'est tout simplement à cause du vieillissement de la population.
Les derniers enfants des baby boomers ceux qu'on appelle l'écho du boom quittent le foyer familial en grand nombre, ce qui fait augmenter le nombre de ménages sans enfants.
Cela n'a rien avec le fait que les femmes font moins d'enfants.

Anonyme a dit...

Bonjour!

Je suis un homme qui s'intéresse à la question. La personne qui à fait le commentaires le 17 mars semble avoir raison. Ce qui compte c'est le nombre de femmes qui n'ont pas eu d'enfants et pas le nombre de famille sans enfants (qui augmente avec le vieillissement).

Voici les faits tirés de l'Institut de la statistique du Québec.

http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/demograp/pdf2010/Bilan2010.pdf

Page 34.
______

La proportion de femmes
sans enfant diminue
L’un des principaux changements observés ces
dernières années en matière de descendance est
sans contredit la baisse significative de la proportion de femmes qui n’ont pas d’enfant (figure 2.6).
Ainsi, alors que cette proportion atteint 24% dans
les générations nées au milieu des années 1950 et
se maintient près de ce niveau dans une dizaine
de générations, elle diminue rapidement et serait
plutôt de 18% ou 19% chez les femmes nées au
début des années 1970 (si les tendances actuelles se maintiennent)

Anonyme a dit...

Bonjour;

Je m'appelle Charline et j'ai 21 ans. Je suis tombé sur ce blog et ce que je lis me rassure beaucoup ! Car oui je suis une femme qui ne veux pas d'enfants. Bien évidemment vous vous doutez bien qu'à mon âge et qu'en plus en étant célibataire il est normal ne pas en désirer maintenant. Bien sur je ne parle pas de maintenant mais de plus tard quand j'aurais atteindre la "fameuse tranche d'âge" entre 25 et 35 ans. A vrai dire je ne me suis jamais vu ou même imaginer mère de famille. Quand j'étais petite je détestais les poupées barbie et les poupons. Et plus je prends en âge et plus cette certitude de ce "non désir" d'enfant ce fait de plus en plus grand en moi. Forcément pour le moment je ne me fais pas trop de soucis dans ce domaine là mais je vous avouerais que j'ai plus cette apréhension pour plus tard. Je sais que je ne changerais d'avis quelque soit l'homme que je rencontrerais. Je suis très franche et honnête alors si je rencontre quelqu'un je serais directe dès le début par rapport à ça. Il y a des choses sur lesquelles je pourrais faire des concessions mais pas celle là. Il est hors de question que je me force à faire un enfant plus tard juste pour " rentrer dans le moule de la société" ou faire plaisir à mon homme. J'estime qu'on ne fait pas un enfant pour faire plaisir à l'autre mais bien parcque les deux personnes le désirent. Je ne ferais pas ce sacrifice point barre. Je sais que c'est une décision que je ne regretterais pas. Je sais que je serais heureuse et épanouie ainsi. Même si je suis amoureuse mon avis ne changera pas quoi qu'il arrive. Et si nos désirs divergent toujours au bout de quelques années et bien je préfère me séparer et trouver une personne qui acceptera ce choix plutôt que d'être malheureuse. Je tiens trop à ma liberté et à mon indépendance et je n'aime pas les enfants. C'est comme ça et je me fiche éperdumment des critiques. Je suis bien comme ça et c'est tout ce qui compte.