vendredi 27 août 2010

Les prénoms d'enfants et les modes débiles

Vous allez me trouver ronchonneuse, mais un de mes sujets préférés pour râler, c'est le choix des prénoms. C'est un truc que j'ai à coeur depuis que je suis petite, des fois je me dis: "Mais qu'est-ce que les parents ont bien pu penser appeler leur fille Georgette ou leur fils Gérard."


(Si on donne de ce chocolat à un enfant et de surcroît il se nomme Gédéon, alors il ressemblera vraiment à une personne âgée!)

J'imagine déjà la scène, la maman radieuse à l'hôpital qui regarde son nouveau-né et s'exclame: "Ah, comme il est beau, je vais l'appeler Gaétan parce qu'avec sa peau ridée il a déjà l'air d'un petit vieux! Sa petite soeur de 2 ans, Claudette, va l'adorer!" Non mais, quand même!

Une amie m'avait déjà dit que la fille de son copain s'était présentée à la maison avec une amie d'école dénommée Pierrette. Et la fillette n'avait que 7 ans. Mon amie avait d'abord cru que la gamine avait dit ça pour rire et avait donc élaté de rire en disant: "Mais non, dis-moi ton vrai nom." La honte.

Je pense à ça aujourd'hui puisque j'étais en train de choisir mes légumes venus tout droit de chez mon producteur (de légumes, et non de film) pour me monter un beau panier bio quand j'entends une jeune mère près de moi chercher son enfant d'environ 4 ans en disant haut et fort: "Narcisse, où es-tu?" Appeler son enfant Narcisse, c'est à mon avis s'attirer des ennuis. Déjà que les ados sont généralement centrés sur leur propre nombril, je me demande bien de quoi aura l'air celui-ci à 13 ans.


D'ailleurs, un autre truc qui me fait sortir la fumée par les oreilles est l'orthographe inusitée des prénoms. Cette mode fait rage au Québec (et peut-être ailleurs) depuis près de 20 ans. Nous avons des Marie-Clôde, des Stéfany, des Émy (oui, Amy, ça fait trop anglo), des Silvie, des Joahnie, etc. À mon avis, si vous voulez des prénoms nuls, alors assumez l'orthographe classique. Si vous voulez vraiment faire dans l'inédit, alors inventez-en carrément un parce qu'écrire Mari-Crystyne au lieu de Marie-Christine, je trouve que c'est faire exprès pour que son enfant doive passer sa vie à épeler son nom pour les autres. Déjà que les gens savent pas comment écrire correctement des noms simples, alors quand on fait dans le "prénom classique mais avec une orthographe débile", ça m'énerve!!

Ça doit être une déformation professionnelle, je fais du sous-titrage depuis des années et les Michèle/Michelle, Danièle/Danielle, Marie-Pier/Pierre etc, ça m'irrite au plus haut point, bon.

Bref, mes petits conseils aux futurs parents:

1) Si vous voulez un prénom classique, alors gardez l'orthographe classique. Si vous voulez aller vers l'éclaté alors gardez quand même une orthographe normale: pas trop de "y" et de "k", SVP.

2) Pensez à l'enfant. L'avez-vous désiré? Oui? Alors n'essayez pas de le faire chier en lui imposant le prénom de son grand-père. Parce que Archibald, c'était sympa en 1895, mais maintenant, c'est lourd. Et si vous ne l'aimez pas, alors donnez-le en adoption au lieu de le punir en lui donnant un nom atroce pour que tous ses petits copains (qui auront sans doute des noms aussi cons) puissent rire de lui.

3) Alors pour les filles, on oublie tous les noms qui se terminent en "ette". Les Claudettes, Mariette, Georgette, Pierrette... on en a eu assez avant la Révolution tranquille, faites que cette époque soit révolue!

4) Soyez imaginatifs sans faire dans le n'importe quoi. Ne suivez pas les modes, au début des années 80, les classes regorgeaient de Stéphanie, Catherine et Caroline et donner le même prénom à son enfant que sa voisine, sa cousine et sa meilleure amie, je trouve ça vraiment con. Un prénom, c'est fait pour qu'on différencie les gens, non? Bon, alors restez loin des modes.

C'était non pas mon grain de sel mais mon champs de sel au grand complet.

Je vous propose cette amusante vidéo de Bourvil à propos d'une femme nommée "Salade de fruits"... comme quoi, attention, parents, si vous nommez votre fillette ainsi, elle risque d'attirer de vieux pervers... ;)


D'ailleurs, ça me rappelle une chronique de Pierre Foglia que j'aime beaucoup qui avait écrit il y a quelques années un article à propos d'un couple qui voulait appeler leur fille "C'est un ange", ils se sont battus pour leur droit au prénom ridicule et ont reçu la bénédiction de la Cour Suprême. N'importe quoi.

J'ai retrouvé cet article de Foglia, à lire sous "La liberté":

10 commentaires:

Stéph. a dit...

A mon avis, il y a deux catégories de prénoms: ceux qui sont farfelus et ceux qui sont vieillots.
Pour ce qui est des premiers, effectivement, oui à l'originalité, mais attention au bonheur de l'enfant. Se faire taquiner toute son enfance pour quelque chose de fondamental qu'on ne peut pas changer comme un prénom, c'est vraiment plate.
Pour les noms vieillots, ça dépend des cultures. Par exemple, Gaëtan n'est pas perçu comme vieillot en Suisse. Mieux vaut quand même réfléchir et se renseigner sur les connotations du prénom (l'appeler comme le tueur en série de la région...bof).
Je comprends tout à fait qu'on veuille rendre hommage à qqn, notamment un membre de la famille décédé. Mais c'est aussi pour ça que les deuxième, troisième et Xième prénoms existent... :)
C'est quand même plus drôle de balancer comme anecdote que ton deuxième prénom est Gédéon que d'en souffrir à tous bouts de champs...

bugslady a dit...

Ma cousine a appelé sont gamin Joseph et je n'en reviens toujours pas.

C'est comme la vague des Émile, je ne la comprends toujours pas. Il va y avoir plein de Mémile dans les cours d'école dans quelques années.

Chaminou a dit...

Les critères semblent à peu près similaires au Québec et en France. Y at-il actuellement une vague de Théo, d'Enzo... ou de Marcel pour les plus bobos ?

Mr-Pink a dit...

Je partage tout à fait la détestation des noms avec un orthographe fucké. Les noms anglo comme Billie, Will ou même l'éternel Steve. C'est pas des noms pour les anglais, c'est des surnoms... Pis on s'entend que si t'appelle on gars Steve, c'est certain qui fini pas son Cégep.

Mais bon, je pense que pour les vieux noms, t'es à côté de la track. Ils sont vraiment en train de revenir en force. Simple question de roulement, j'ai l'impression.

Par contre, ce qui me fait rire, c'est quand des parents appellent leurs enfants Thomas, Zacharie, Élie ou Samuel. Tu leurs dit "ha, un nom biblique/juif" et ils te regardent sans comprendre...

Jenniko a dit...

"C'est un ange" est le prénom d'un enfant dans la série de romans de Daniel Pennac sur la famille Malaussène. ^^

Magenta Baribeau a dit...

C'est quand même ridicule.

Émy a dit...

J'aimais bien ce blog jusqu'à cette phrase : "Nous avons [...]des Émy (oui, Amy, ça fait trop anglo)[...]. À mon avis, si vous voulez des prénoms nuls, alors assumez l'orthographe classique."

En même temps, je suis française...
Et en tant que telle, je pense que ce serait encore plus débile de faire prononcer "É" un "A". Ça fait peut-être sens au Québec, mais en France (avec notre niveau d'anglais qui plus est), c'est ridicule.

Surtout qu'officiellement, un prénom n'est pas censé avoir d'orthographe fixe.

Magenta Baribeau a dit...

Émy, désolée de vous déplaire, ce n'est que mon opinion personnelle après tout :)

Émy a dit...

En même temps, je plaisantais, je ne suis pas aussi susceptible ! De toute façon, je ne trouve pas nom plus très jolis les prénom tirés d'un nom de couleur flashy ! *ironie* :p

Anonyme a dit...

Je suis tombée sur ce site complètement par hasard (suite à une mauvaise manip avec Google), j'ai lu cet article... Et que dire... Avec un prénom comme Magenta, j'espère que vous avez aussi une bonne dose d'autodérision pour critiquer ainsi le choix des prénoms.

Cela dit, je suis bien d'accord avec vous... Dans ma belle-famille une petite fille a été baptisée Suzon o.O... Et dans ma famille, il y a un James que sa mère prononce à la française (en prononçant [a], et sans prononcer le "s"...). Pas d'accord avec Emy, quand on choisit un prénom anglo-saxon, autant le prononcer en tant que tel ! Et maintenant, j'ose espérer que la plupart des gens savent prononcer à peu près correctement l'anglais, et à plus forte raison un prénom anglo-saxon, dont la télé nous inonde.

Elise