lundi 23 août 2010

Et si on adoptait au lieu?


Une des raisons (je l'avoue, elle est quand même mineure dans mon cas) pour laquelle je ne souhaite pas avoir d'enfant, c'est que je trouve qu'il y en a déjà bien trop déjà qui ne cherchent qu'une famille pour les adopter. À mon sens, nul besoin de procréer puisqu'il y en a déjà qui n'attendent que ça.

Il est vrai que l'adoption internationale est très chère et donc réservée aux plus fortunés.. Alors pourquoi ne pas devenir famille d'accueil au Québec? Ou à la rigueur Grande soeur ou Grand frère?

Personnellement, je n'ai jamais ressenti ce besoin d'enfanter, cet appel de l'utérus dont j'entends tant parler. Je n'ai jamais senti le besoin de m'assurer une descendance génétique ni même de participer à la survie de mon arbre généalogique. Et pourtant je suis fière de ma famille, je les aime, j'aime mon nom de famille et d'où je viens... mais j'aime encore mieux ma vie telle qu'elle l'est aujourd'hui c'est-à-dire libre d'enfant.

D'ailleurs parlant de surpopulation, une amie m'a parlé de ce site web fort intéressant (bien qu'un peu effrayant tout de même) qui s'appelle "Breathing Earth" et dénote en temps réel les émissions en CO2 de par le monde ainsi que le taux de natalité et de mortalité partout sur Terre grâce à une carte mondiale animée.

Prenez une petite minute de votre vie pour aller voir ça:

4 commentaires:

Alice a dit...

L'adoption internationale est chère et difficile aussi parce que les parents candidats à l'adoption veulent (presque) toujours un nourrisson en parfaite santé avec telle ou telle couleur de peau. Quand on voit des gens refuser un bébé parce qu'il/elle a de l'eczéma...
Pour ma part, peut-être qu'un jour j'envisagerai l'adoption sérieusement. En tout cas si j'ai des enfants ce sera par ce biais. Je n'en aurai pas de biologique. Je ne ressens pas le besoin de produire mon clone pour qu'il réalise dans sa vie ce que moi je n'aurai pas pu faire. Je n'ai jamais supporté entendre que je ressemble plus à mon père ou ma mère ou que mes yeux rappellent la grand tante du frère du cousin du grand père de ma mère. Ce besoin d'avoir SA progéniture à soi faite maison à tout prix et s'en vanter à tout va partout m'exaspère.

z e n c h a dit...

Toujours utile à relire !

- Le complexe occidental du sauvetage d’enfants. De l’affaire de l’Arche de Zoé à la mise en cause du système de l’adoption internationale.
Un "point de vue" clinique et politique. Par Sandrine Dekens.

- Adoption internationale, solidarité humanitaire, fondation d’une famille : quand les enjeux de sauvetage augmentent les risques psychologiques
Article de Sandrine Dekens dans le nouveau numéro de la revue Chantiers politiques

Magenta Baribeau a dit...

Zench: c'est vrai que malheureusement même ici au Québec (je vois que les articles cités sont européens), les gens ont le syndrome ethnocentrique de penser que leur vie est tellement meilleure que celle d'un pauvre petit Chinois et que donc l'adopter serait lui faire une faveur. Ce qui est déplorable.

N'empêche que depuis que les orphelinats ont fermé leurs portes au Québec, les gens pensent davantage à l'adoption internationale avant de devenir famille d'accueil et donc "d'aider" un enfant québécois.

Je crois tout de même que l'adoption est une bien belle chose... plus que l'enfantement :)

*********

Alice: en effet malheureusement c'est bien cher. Dans certains pays c'en est même rendu un business. Triste affaire tout ça.

Et les gens "achètent" leur bébé comme ils magasinent leur auto: j'en veux une bleue, sans égratignure, avec moins de 100 000 km SVP.

Mais ce n'est pas qu'en adoption, les gens magasinent leur couple aussi... Mais ça, c'est une autre histoire.

Anonyme a dit...

Je pensais pareil sur l'adoption mais en fait c'est bidon. Pourquoi?

Oui il y a énormément d'enfants orphelins mais il n'y en a pas tant que ça qui sont ADOPTABLES (beaucoup de critères pour cela et paradoxalement on va faire adopter des enfant qui ont des tantes ou des oncles qui peuvent s'en occuper) !!

C'est d'ailleurs pour ça qu'en France, le délai en général pour un couple pour adopter est de 5 ans!
Je suis donc pour laisser les gens stériles et qui donc n'ont pas d'autres choix que d'adopter s'ils veulent un enfant, en priorité avoir recours à ce procédé! Toute personne qui est en mesure physique de procréer mais qui préfère adopter retarde en fait l'accès à l'adoption d'une personne qui elle n'a pas d'autre choix...
Et puis en dehors de ça, l'adoption internationale c'est pas si beau que ça...Et c'est un sacré traumatisme de faire changer de pays à un enfant qu'a déjà aucun repère...Je trouve ça limite cruel. Pour moi ce serait aux parents de venir s'installer dans le pays de leur enfant.

Et puis franchement j'ai pas trop confiance en ce système de l'adoption....y a trop de trucs cheulous...Y a qu'à voir en Angleterre tous ces enfants arrachés à leurs familles pour un oui ou pour un non pour les mettre sur le marché de l'adoption (voir article suivant, édifiant : http://www.rtbf.be/info/monde/grandebretagne/en-grande-bretagne-le-gouvernement-vole-des-milliers-denfants-279880) ...Y a trop d'argent en cause pour que le monde de l'adoption soit honnête.