vendredi 20 août 2010

Des zones child-free dans les avions?

Lors de la rencontre childfree que j'ai organisée à Montréal il y a quelques jours, nous avons abordé plusieurs thématiques childfree et nous nous sommes même laissées aller à la franchise: parfois les enfants, ça nous agace, principalement au resto ou même dans les avions.

Les childfree sont bien connus pour être de grands voyageurs, du moins la plupart de ceux que je connais le sont, nous sommes souvent confrontés à devoir survoler l'Atlantique pendant près de huit heures aux côtés d'un nourisson qui affiche son stress de voler en hurlant à plein poumons ou devant un jeune enfant tapageur qui donne des coups de pieds périodiques dans notre siège lorsque nous tentons de roupiller.


Il semblerait d'ailleurs que nous, Nord-Américains devant se taper de longues distances pour voyager, ne sommes pas les seuls qui sommes dérangés par les bambins. Des Britanniques se sont soulevés pour demander une zone sans enfant à bord des avions. L'article parle même d'une proportion de 79% de gens en faveur de ces zones.

Je cite : "S'il y a des zones où les téléphones portables sont interdits, pourquoi pas des zones sans enfants aussi?"

J'invite donc mes lecteurs à lire ce passionnant article (anglophone) paru dans le Daily Mail britannique en 2009.


Et vous, qu'en pensez-vous? Une zone sans enfant dans les avions, c'est nécessaire? Ou devrions-nous simplement espérer que les parents des enfants qui voyagent sachent bien s'occuper de leur progéniture et les empêcher de déranger tout le monde?

11 commentaires:

Nathalie a dit...

Tout à fait d'accord! Ca me rappelle une anecdocte lors d'un vol Paris-Montréal. Un gamin avait vomi dans l'allée centrale... Les parents sonnent l'agent de bord, celle-ci revient avec du matériel pour nettoyer, et le donne aux parents... Je vous le donne dans le mille, ils voulaient que la dame nettoie le dégeulis de leur gamin!!! Je n'ai jamais été aussi outrée!

Eli Larin a dit...

Je ne pense pas que garder un enfant silencieux et immobile pendant des heures, surtout un enfant en bas âge, est vraiment possible pour des parents. Il y en a qui n'y mettent pas du tout d'effort, mais il y a tout de même des limites.

Je pense donc que des zones childfree pourraient être intéressantes. Côté marketing c'est difficile à vendre cette idée, donc on pourrait aussi parler de zones privilégiés pour enfants. Une section de l'avion où les parents peuvent s'assoir avec leurs enfants, sans trop s'inquiéter de déranger le voisin, qui sera lui aussi avec enfant.

Laetitia a dit...

Je suis totalement pour une zone child-free.
Les parents ne peuvent pas toujours maitriser leurs enfants pendant toutes ces heures de vol ce qui parait normal mais personne n'a à subir ça !!

Sympa l'anecdote du vomi ! On croit rêver !

Anonyme a dit...

Oui, l'idée est bonne. Mais comme je travaille pour une compagnie aérienne, je peux dire que cela est très difficile en terme de logistique sans compter les frais pour adapter une zone sans enfant à bord des appareils. Une cie. aérienne ne peut pas prévoir avoir 2 ou 15 bébés sur le vol. Qu'en est-il de la sélection de sièges si 50 familles réservent? On ne peut pas laisser des sièges vides pour espacer les chidlfree des familles ou regrouper toutes les familles dans un même coin. Aussi, il peut arriver que des passagers doivent changer de place à la demandes des agents de bord pour accommoder un couple, des amis qui veulent être ensemble. Imagons un chilfree qui se retrouvent à côté d'une famille car c'est le seul siège disponible à bord et les plaintes ensuite aux services à la clientèle.

Comme je suis Childfree, j'utilise la bonne vieille méthode des écouteurs avec la musique au maximum et le masque pour dormir.En espérant ne pas avoir trop de bébé autour de nous...

Mr-Pink a dit...

Ben voyons. C'est ça vivre en société, c'est pas vivre dans une bulle, c'est avoir du monde autour de nous, qui peuvent nous déranger parfois. Et entre vous et moi, c'est davantage les parents qu'il faudrait punir que les enfants dans la plupart des cas, comme dans l'annecdote du vomit. Le problème des enfants turbulent est ben plus un problème de parent incapables ou imbécile qu'un problème d'enfant selon moi.

Et emmener un nourrison en avion ou un jeune enfant, pas fort. Il comprendra pas pourquoi ses oreilles lui font mal comme ça et c'est sur qu'il va pleurer. Ça peut pas rester en place 8 heures de temps un enfant. Donne zi une bénadryl pour qu'il dorme au moins.

Et en faisant une zone childfree pour les petits bourgeois qui veulent rester dans leur tranquilité, on va s'arrêter où? Logiquement, on va se faire des zones ado-free. Aussi, des zones couple-free, pour les célibataires qui aiment pas voir des gens s'embrasser, ou gai-free, car c'est tellement choquant voir deux hommes ensemble, ou islam-free. J'irais davantage avec matante-star-academie-free par contre.

C'est drôle, quand ils ont abolit l'idée d'avoir un espace pour les noirs et un espace pour les blancs dans les autobus aux USA, ça été considéré comme un progrès.

Magenta Baribeau a dit...

Mr-Pink, il y a déjà des zones ados-free. À Montréal il y a quelques années ils parlaient de mettre de la musique classique à tue-tête au métro Berri-UQAM pour empêcher les jeunes de flâner dans le métro. Comme quoi musique classique = moyen de faire fuir les gens. J'étais outrée.

Ceci dit, je ne trouve pas que l'idée soit bourgeoise de ne pas vouloir d'enfant qui nous vomit dessus ou tape dans notre siège d'avion pendant 8 heures.

Je ne suis pas anti-enfants, mais une zone où on est assuré d'avoir la paix ça m'irait.

Pour que ça passe mieux socialement, je propose de la nomme "zone silence" où on n'a ni droit de bavarder à tue-tête, ni droit d'avoir des enfants. Les parents pourront bien aller s'assoir dans le reste de l'avion. Si les childfree n'ont que 5-10% des bancs qui leur sont réservés, alors les parents et gens qui s'en foutent des enfants peuvent avoir 90-95% de l'avion. C'est pas trop demander quand même.

Et puis... on a le droit de rêver!

Anonyme a dit...

Tout à fait d'accord... je me rappelle d'un vol Paris-Cancun, avec un enfant qui a passé son temps à taper dans mon siège.. j'avais beau me retourner et demander poliment d'arrêter, les parents ne sont jamais intervenus! pire ils ont fait venir plusieurs enfants de la rangée pour qu'ils profitent du hublot! leur intention était louable mais à quel prix pour les autres voyageurs!(bousculades, cris...)
Sans oublier, le verre de coca renversé plus haut dans la rangée par un autre enfant et qui a ruisselé (le coca pas l'enfant!) tout le long du hublot, imbibant étoles et livres sur son passage et qui a fait tant rire les parents!!!!
j'avoue que mon premier réflexe quand j'arrive dans la file d'enregistrement à l'aéroport est d'essayer de comptabiliser le nombre d'enfants en très bas âge et croiser les doigts pour en être le plus éloignée possible!
Alors, oui à une zone child-free! ils font bien des hotels sans enfant dans certaines zones touristiques!...

Anonyme a dit...

Je trouve tous ces messages surprenants...
J'ai l'impression que l'on se trompe de débat. En effet, ce qui semble ressortir c'est surtout la bêtise de certains parents (qu'ils soient biologiques ou adoptants) ! Sur ce point tout le monde a le droit de s'insurger. Mais mis à part avoir des parents imbéciles, ces enfants n'y sont pour rien.

Un enfant même quand il est calme dérange. C'est impressionnant de constater que l'on fera davantage preuve de tolérance pour un couple qui plaisante et rit dans son coin, que pour un enfant qui rit. Lui il dérange, car on a peur qu'il nous dérange...
J'ai pour ma part un bébé de 6mois habitué des transports (train et avion !) qui ne pleure pas... mais oui il rit... et aux éclats... et bien même là ça dérange. C'est terrible mais je ne vais pas mettre mon petit sous somnifères pour que le voisins de bord ne soient pas incommodés par quelques gazouillis. C'est tout aussi pénible d'avoir un ronfleur sur un long courrier ! Je pense que tout le monde devrait faire preuve d'un peu de civisme et de tolérance et le monde ne s'en portera que mieux.

Anonyme a dit...

AH ben oui et faisons aussi une zone pour les gens qui puent et pour les gens qui ronflent.

Dans la vie il y a des noirs, des blancs, des asiatiques, des chiens, des vieux, des beaux, des moches et même des bébés et des enfants! Et vous savez quoi? Tout ce petit monde a le droit de vivre et de SE COTOYER les uns les autres même! Ya rien de pire que la ghettoisation sous toutes ces formes !

Ca me rappelle une copine qui disait que les gros c'était chiant parce-qu'ils prenaient trop de place sur les sièges du métro, que c'était désagréable.
Que pouvais je lui dire d'autre que :
_ Bah moi j'aimerais que t'arrête de prendre le métro parce-que j'aime pas ta gueule, t'es moche (ce qui est faux par ailleurs :D) et ça m'indispose de devoir la supporter pendant mes 30 minutes de trajet.

Les gens vous êtes pas seuls au monde merde, vous avez pas plus le droit de vivre que les autres!

Ne pas vouloir d'enfant certes, j'en fais partie, mais ne pas aimer à ce point une catégorie de la population sous prétexte qu'elle est remuante (bin oui ce sont des enfants, vous aussi vous l'avez été!!) , faut arrêter quoi!

LEBOABLEU a dit...

Une amie blogueuse m'a indiqué cet article fort intéressant qui répond au mien. Evidemment je suis absolument contre les zone sans enfant, pour les mêmes arguments que le commentaire précédent. ce qui me fait peur c'est l'intolérance, la bêtise et l'égoïsme. Moi je suis pour une zone sans cons!!!!
http://leboableu.blogspot.com/2011/04/interdits-aux-chiens-aux-chats-et-aux.html?showComment=1302355200570#c3922333054998785348

Bien cordialement!!!!

Beyond My Control a dit...

- Ryanair lance ses premiers vols sans enfants en octobre, je suis ravie!

Ayant subi des enfants au cours d'un vol Francfort-New York je ne peux qu'approuver cette décision, même si la compagnie en question ne fait pas ces vols là...
je garde espoir, cela se démocratisera, et les parents se rendront compte de ce qu'ils imposent aux autres (qui n'ont rien demandé)...

Pour simple exemple, un célibataire n'impose pas son célibat aux autres, alors qu'un parent impose sa progéniture et son lot d'accessoires...


Bref, je suis pour des zones CF, à 300%!
A quand ces mesures dans les trains? et chez les autres compagnies aériennes??
Je suis prête à payer + pour ne pas subir les rejetons des autres, qu'attendent-ils pour combler ce manque?

Cordialement!