lundi 3 mai 2010

Des nouvelles de mon documentaire: Maman? Non merci!




Je m'aperçois que je vous parle davantage du contenu de mon documentaire et des enjeux childfree que de mon film en tant que tel. Je tiens donc à remédier à la situation de suite.

La phase de développement où on fait la recherche et on écrit le script se terminera bientôt. J'ai lu nombre de livres sur le sujet, ai contacté plusieurs experts, je crois connaître assez bien le sujet. C'est pas trop difficile quand ça nous passionne!

Dans les prochaines semaines, je commencera l'écriture du script tel quel. Même en documentaire, on doit écrire un scénario afin de déterminer l'angle d'approche et toute la structure narrative.

La prochaine phase, qui commencera en France à la mi-mai 2010, est celle de la production. Comme le nom le dit, c'est à ce moment qu'ont lieu les tournages. Ceux-ci seront donc éparpillés tout au long du printemps et de l'été 2010.

S'ensuivra ensuite la post-production où on s'occupera du montage vidéo et du mix sonore pour enfin arriver à la distribution où on soumettra Maman? Non merci! à plusieurs festivals.

Cet échéancier est sujet à changement puisque le financement est difficile à obtenir. Les CONservateurs viennent encore de sabrer dans le budget de Radio-Canada qui produira 15 documentaires de moins en 2010-2011. La SODEC parle, elle, de cesser de financer tous les films d'auteurs -documentaires comme fictions. Le Fonds canadien du film et de la vidéo indépendants a été aboli en 2008.

Ça va mal dans l'industrie du film d'auteur et encore pire dans le domaine du documentaire d'auteur. Le financement est rare, surtout pour des longs métrages (le format télé est de 46 ou 52 minutes alors que mon film sera d'environ 80 minutes) et les sujets controversés.

Il reste encore des organismes comme le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts et lettres du Québec qui donnent du financement. Et quelques centres d'artistes. Où j'applique sans relâche.

Je suis depuis septembre 2009 en processus de demandes de financement. Il faut une patience de moine pour ne pas désespérer. On peut généralement espérer une réponse environ trois mois après la demande de financement. C'est donc long et stressant. Pour le moment, j'ai encore à recevoir une seule réponse positive. Donc à suivre...

4 commentaires:

Mél@nie a dit...

Effectivement, c'est plaisant et demande peu d'efforts quand le sujet nous passionne. Mais il faut le faire quand même. Tu as ce mérite!

Ça va fonctionner, c'est certain! Le sujet suscitera les débats. Ce sera vraiment intéressant! As-tu déjà été invitée chez Christiane Charette? Ça ne saurait tarder. Je reste branchée d'ici-là :)

En passant, je reconnais le Fleuve St-Laurent derrière toi sur la photo. Où étais-tu?

Magenta Baribeau a dit...

Ça a été pris quelque part en chemin vers Kamouraska l'an dernier :)

Non, Christine Charette ne m'a pas invitée. Je devais être invitée à Maisonneuve en direct dans le temps de Noël, mais un attentat terroriste a suscité toute l'attention de la presse et ils ont décidé d'annuler le sujet donc pas d'interview.

Charlotte R-D. a dit...

Bon courage à toi ! Pour ma part je mène ce type de documentaire itou (enfin, mes "angles d'attaque" ne sont pas réellement similaires et j'ai bien moins de pratique que toi !), à mon rythme, sans pression ni financement aucun-e. On verra bien !

Magenta Baribeau a dit...

Une autre personne qui planche sur un doc sur le sujet? Ça en fait donc 4 qui s'intéressent aux non-parents, signe que c'est un sujet bien à propos! :)

Bon courage. J'aimerais bien en entendre davantage à propos de ton projet, Charlotte :)