jeudi 18 février 2010

Les femmes et le cinéma


Depuis la création des Academy Awards en mai 1929, seules trois femmes ont été nominées dans la catégorie "Meilleur réalisateur". Aucune d'entre elles n'a gagné.


Voici leurs noms:

Lina Wertmüller en 1976, nominée pour
Seven Beauties; mais John G. Avildsen l'a remporté avec Rocky.

En 1993, Jane Campion a été nominée pour
The Piano; mais le gagnant fut Steven Spielberg avec Schindler's List.

Enfin, en 2003: Sofia Coppola est nominée pour
Lost in Translation; par contre, Peter Jackson l'a remporté avec The Lord of the Rings: The Return of the King.

Images: gracieuseté des
Guerrilla Girls

Au Québec, malheureusement, c'est pareil. Une dépêche des Réalisatrices équitables en 2008 fait état de notre dure réalité. Seulement 14% des subventions accordées par la SODEC ( Société de développement des entreprises culturelles) reviennent aux femmes.

Toutes les statistiques de leur recherche

J'aimerais trouver davantage de données sur le sujet. Quel pourcentage des demandes de subvention au CALQ (Conseil des arts et lettres du Québec) provient-il de femmes. Et combien de subventions nous sont-elles accordées?

Déjà pour les artistes de la relève au CALQ, en septembre 2009, 42 demandes avaient été reçues par l'organisme, mais seulement 7 projets avaient reçu du financement en écriture. On me dit que la SODEC finance environ 3 projets dans son volet production (tournage) pour les Jeunes créateurs et je crains que le nombre de projets déposés se situe entre 50 et 100. Il est déjà très ardu d'obtenir du financement en art, mais pour les femmes, cette difficulté est décuplée.

Pourquoi?

Il est temps de réagir.



2 commentaires:

Maude Michaud a dit...

Ah je sais, c'est tellement déprimant des fois de lire sur ce sujet... mais heureusement on en parle, alors il y a de l'espoir!

Tu connais le blog http://womenandhollywood.com/ ? Je crois que tu aimerais. :)

Magenta Baribeau a dit...

non, je connaissais pas le blog, mais il est en effet très pertinent. Merci :)